Les Bantus

Alors aujourd’hui on va parler du plus grand groupe linguistique d’Afrique : « les bantus ».  Des Doualas et Fangs au Cameroun, aux Zulus et Xhosas en Afrique du Sud en passant par les Kongos en Angola et par bien d’autres,… les bantus sont présents sur quasiment tout le continent africain. Qui sont-ils et quelle est leur histoire ? Comment ça se fait qu’ils soient présents dans autant de pays africains ? 

Les bantus sont l’ensemble des locuteurs de langues bantus. Ces langues possèdent un incroyable degré de ressemblance malgré les milliers de kilomètres qui les séparent parfois les unes des autres (on verra pourquoi plus bas 😊).

  • Petit exemple : le mot « enfant » se dit omwana en mpongwe (Gabon) ; mwana en mbochi (Congo) ; mwana en bobangi (Centrafrique) ; umwana en kinyarwanda (Rwanda) ; mwana en bemba (Zambie) ; mwana en tchokwe (Angola), Múna en Douala (Cameroun). (Les Betis vont aussi remarquer ces similarités dans leurs différentes langues)

On distingue donc 23 pays bantuphones : Afrique du Sud, Angola, Botswana, Burundi, Cameroun, Comores, Congo, Gabon, Guinée, Kenya, Lesotho, Malawi, Mozambique, Namibie, Ouganda, RCA, RDC, Rwanda, Somalie, Swaziland, Zambie, Zimbabwe (je suis presque sûre que tu n’as pas lu toute la liste😂💔 ). Soit environ 300 langues différentes divisées en plusieurs grands groupes parmi lesquels on peut citer les langues swahilie, lingala, kikongo, zulu, douala et le groupe de langues Fang à l’intérieur duquel on a le Ntumu, Mvai, Bulu , les langues Beti, …  


Des études ont montré que le foyer d’origine des langues bantus se trouve dans la zone frontalière entre le Cameroun et le Nigéria plus précisément dans la zone des Grassfields.

D’après l’historien et anthropologue Cheikh Anta Diop, la migration Bantu aurait commencé bien avant le premier millénaire. Les Bantus vivaient  alors dans la région du Haut Nil et descendent des anciens pharaons d’Egypte. 

À l’époque du règne du grand pharaon soudanais TAHARKA, Certains bantus étaient installés entre la cinquième et la sixième cataracte du Nil. Ils formaient alors le royaume de Kouch-Napata-Méroé. Ce royaume était doté d’une écriture alphabétique non encore déchiffrée jusqu’aujourd’hui, et de la maîtrise de la métallurgie du fer. 

bantu

Ensuite le climat devient aride produisant un abaissement des niveaux des lacs et rendant les conditions de vies des bantus (agriculteurs) très difficiles. Ce qui a entrainé la migration de ces populations qui ont décidé de partier vers le sud.  Les Xhosas et les Zulus n’ont atteint leur zone d’habitat actuel qu’aux XVe et XVIe siècles. (Cette migration s’est vraiment déroulée sur plusieurs siècles)

bantu

Tout au long de cette migration, le peuple bantu a développé plusieurs civilisations dues au fait que chaque groupe qui s’implantait essayait d’adapter ses traditions à celles des autochtones déjà présents et aux réalités locales. On parle de métissage des langues ce qui explique une telle grande diversité de langues évidemment et de cultures qu’on remarque chez les peuples bantus actuels plus de  4000 ans après. Parmi les royaumes fondés plus tard on peut citer le royaume du Kongo, le royaume du Monomotapa, de Kuba, de Luba, de Lunda, le royaume Bamiléké, le royaume Bamoun, et du Butua.

Notons ici que les langues Bamiléké et Bamoun qui ne formaient qu’une auparavant d’après certains linguistes sont classés dans le groupe de de langues semi-bantus.

L’histoire des bantus est avant tout l’histoire d’une communauté de langues apparentées. Mais la science a confirmé les intuitions et recherches des linguistes : Un Fang du Cameroun ou de Centrafrique et un Zulu d’Afrique du Sud partagent un fond génétique commun différent de celui d’un Mandingue au Sénégal. 

J’ai vraiment essayé de ne pas le faire trop long mais le sujet est tellement vaste et passionnant. Du coup si ça t’intéresse beaucoup plus tu peux soit m’écrire ( bien sûr je ne pourrais te dire que ce que j’ai lu … ) soit visiter les sites lesbantous.fr et bantoozone.org sur lesquels il y’a même des livres à télécharger gratuitement.  

Alors j’espère que tu as aimé et à bientôt pour un nouvel article.😊

Vous pourrez aussi aimer

1 comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *